Vins de France : Accueil

La température

Sans être trop pointilleux sur les degrés, il convient de respecter quelques règles fondamentales pour profiter au maximum d’une bonne bouteille.

Petit rappel technique :

  • le froid anesthésie les arômes ;
  • Le froid « durcit » les vins blancs, renforçant leur sensation d’acidité. Il « enferme » également les rouges ;
  • Dans les vins rouges, le froid renforce la sensation rêche et râpeuse et l’astringence des tannins ;
  • Le chaud fait disparaître les arômes fragiles et subtils des vins blancs derrière l’alcool ;
  • Le chaud rend les vins rouges alcooleux. Il masque leur finesse et les déséquilibre ;
  • Le chaud atténue la sensation astringente.

Avec ces quelques constats gustatifs en mémoire, vous comprenez facilement que les vins rouges se boivent à une température plus élevée que les blancs et que les vins rouges corsés (tanniques) sont servis à une température plus élevée que les rouges légers et vifs.

Encore quelques conseils : en été, n’hésitez pas à rafraîchir les rouges. Surtout au restaurant, lorsqu’ils sont stockés dans un endroit qui manque de fraîcheur. Les vins rouges très corsés perdent leurs atouts au-delà de 18° et, dans une maison moderne, sans cave, on atteint vite 25°C. L’idéal est d’utiliser un seau d’eau froide avec quelques glaçons, car le fluide frais se transmet rapidement au vin par le verre. Et il vaut mieux le servir un peu frais et attendre qu’il se réchauffe, rapidement, dans le verre. Pour rafraîchir un vin blanc, rien de mieux qu’une descente progressive en température dans le réfrigérateur.

Températures indicatives de dégustation

15 à 18 °C
Rouges corsés.

12 à 14 °C
Rouges légers.

8 à 12 °C
Rosés et blancs secs.

6 à 8 °C
Champagne et autres vins mousseux, blancs moelleux et liquoreux, vins doux naturels et vins de liqueurs.

DÉCOUVREZ
LES VINS DE FRANCE

BIENVENUE

Sélectionnez votre pays et votre année de naissance

Champs obligatoires